Ligue 1: Kalifa Coulibaly et Charles Traoré (FC Nantes) reprennent leur envol

En supériorité numérique et dominateur, le FC Nantes a logiquement battu Toulouse (2-1), ce dimanche, lors de la 15e journée de Ligue 1. Un succès important pour les Canaris, qui remontent à la 6e place après 5 matchs de rang sans la moindre victoire en championnat.
Cela faisait un petit moment que Christian Gourcuff l’attendait, cette victoire. Près de deux mois après son dernier succès en Ligue 1, le FC Nantes a logiquement pris le dessus sur Toulouse (2-1), ce dimanche, lors de la 15e journée. Dominateurs et en supériorité numérique durant plus d’une heure, les Canaris ont repris leur envol pour grimper provisoirement à la 6e position, à un point du 3e, Angers, enfonçant par la même occasion les Violets, toujours bons derniers.

Koné plombe Toulouse
Entreprenants, les Nantais posaient immédiatement le pied sur le ballon et empêchaient leurs adversaires de progresser. Mieux encore, les locaux faisaient des dégâts sur leurs offensives latérales et passaient proches de l’ouverture du score sur une frappe de Coulibaly, repoussée in extremis par Sylla. Sur le fil, les Toulousains peinaient à réagir et voyaient leurs tentatives de contres être rapidement avortées. La tâche se compliquait même un peu plus suite à l’expulsion du jeune Koné pour deux avertissements.

Contraints de reculer, les visiteurs subissaient face au virevoltant Simon, qui faisait toutefois preuve de précipitation au moment de faire la différence. Sous l’impulsion de Louza, de plus en plus inspiré dans ses passes, les Canaris siégeaient devant le but de Reynet, qui réalisait un joli sauvetage pour empêcher Bamba de trouver la faille. Mais à force de subir, le TFC concédait un penalty pour une main de Sylla que Touré envoyait au fond des filets (1-0, 43e).

Simon fait mal aux Violets
Après la pause, Nantes faisait un peu plus le trou. Sur un nouveau bon débordement de Simon, Blas reprenait victorieusement le ballon et trompait Reynet à l’aide de la barre (2-0, 53e). Preuve que rien n’allait pour Toulouse, Gradel trouvait lui la barre sur son coup franc sur l’action qui suivait. Une malchance qui ne quittait pas les Violets, incapables de se rebiffer face à un FCN qui déployait du beau jeu sans réussir à aggraver un peu plus la marque malgré un but refusé à Coulibaly pour un hors-jeu de Simon. Pas de quoi gâcher le plaisir de Christian Gourcuff en dépit du penalty concédé dans le temps additionnel et transformé par Leya Iseka (2-1, 90e+6).

La note du match : 6/10
Un match déséquilibré, notamment après l’expulsion prématurée de Koné, malgré le résultat qui pourrait faire le croire le contraire. Si les Pitchounes n’ont quasiment rien réussi, les Canaris, eux, ont affiché un visage conquérant avec une volonté de faire mal qui leur a permis de faire la différence. Une copie solide qui va permettre aux Nantais de reprendre confiance après deux mois difficiles.

Les buts :
– Bamba s’infiltre dans la surface et tente de passer entre Sylla et Rogel. Le premier commet une main incontestable et concède un penalty que Touré transforme parfaitement à ras de terre, sur la gauche de Reynet, parti à droite (1-0, 43e).

– Sur la gauche, Simon déborde et lève la tête pour centrer. A la réception, Blas, qui reprend le ballon du pied droit en l’envoyant dans le but de Reynet à l’aide de la barre (2-0, 53e).

– Après un cafouillage dans la surface nantaise, Abeid bouscule Sangaré. Penalty pour Toulouse, que Leya Iseka met au fond en tirant au milieu du but, à ras de terre (2-1, 90e+6).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L’homme du match : Moses Simon (7,5/10)
Le Nigérian a réalisé une très bonne partie. Explosif, il a posé de gros problèmes à Amian grâce à sa pointe de vitesse. S’il n’a pas toujours pris les bonnes décisions, son activité incessante a complètement désorganisé la défense toulousaine et il est même récompensé par une passe décisive pour Blas au retour des vestiaires. En fin de partie, il offre un autre caviar à Coulibaly mais il est signalé hors-jeu au départ de l’action. Très certainement son meilleur match depuis son arrivée.

NANTES :
Alban Lafont (5) : l’ancien gardien de Toulouse a passé une journée des plus tranquilles. Auteur d’une intervention propre sur une frappe de Koulouris à la demi-heure de jeu, il est seulement battu par Leya Iseka sur un penalty au bout du temps additionnel.

Dennis Appiah (5,5) : un match assez neutre de l’ancien joueur de Caen. Malgré la supériorité numérique durant plus d’une heure, le latéral droit s’est montré trop peu entreprenant. Défensivement, il a fait le boulot.

Andrei Girotto (6,5) : le Brésilien, de retour après un match de suspension, n’a pas eu à s’employer pour se faire respecter. Il a repoussé les quelques tentatives chaudes du TFC avec sérénité.

Nicolas Pallois (6) : lui aussi faisait son retour après sa suspension d’un match. Et comme Girotto, le défenseur central n’a pas eu à forcer son talent pour contenir les attaquants toulousains. Seul point noir de son match, sa mauvaise relance qui précède le penalty concédé par Abeid.

Charles Traoré (6,5) : une bonne copie pour le latéral gauche, qui est à l’origine de l’expulsion de Koné. Offensivement, il a bien combiné avec Simon dans son couloir.

Kader Bamba (6,5) : l’ailier nantais a encore une fois répondu présent. Très actif et pas du tout embarrassé avec le ballon, il a bien combiné avec ses partenaires offensifs. C’est lui qui provoque le penalty concédé par Sylla sur une de ses nombreuses percussions. Intéressant. Remplacé à la 63e minute par Mehdi Abeid (non noté), qui a concédé un penalty en fin de match.

Abdoulaye Touré (7) : le capitaine du FCN s’est montré costaud. Toujours bien placé dans l’entrejeu, il a bien cadenassé sa zone pour empêcher ses homologues toulousains de passer dans l’axe. Il transforme facilement le penalty obtenu par Bamba. Remplacé à la 88e minute par René Khrin (non noté).

Ludovic Blas (7) : le milieu nantais a livré une prestation plus qu’intéressante. Percutant, il a énormément gêné les Toulousains en se plaçant entre les lignes malgré les espaces réduits. C’est sur une de ses nombreuses projections qu’il double la mise à l’aide de la barre. Remplacé à la 74e minute par Samuel Moutoussamy (non noté).

Moses Simon (7,5) : lire commentaire ci-dessus.

Imran Louza (7) : dans une position de meneur de jeu, le Canari a affiché un visage entreprenant.

Précis dans ses transmissions, toujours dans le sens du but, il a assuré dans son rôle de chef d’orchestre. Gourcuff à dû apprécier.

Kalifa Coulibaly (5) : le moins bon des attaquants nantais dans ce match. Malgré une belle occasion sur une frappe repoussée par Sylla et un but refusé pour un hors-jeu de Simon en fin de partie, l’avant-centre malien n’a pas réussi à trouver la faille. Frustrant.

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *